• (+237) 656 14 08 28 / 675 25 01 82 / 691 11 42 67
  • Yaounde Cameroun

LA LEGENDE WES MADIKO EST DÉCÉDÉE : HOMMAGE À UN ROI DE LA WORLD MUSIC !

Le monde a été sa maison. Faisant danser toutes les générations sans exception, des années durant. Lorsque paraît en radio pour la première fois les mélodies du tube World incontestable de tous les records, « Alane » il y’a plus de 25 ans. Le natif de Mouataba dans les montagnes limitrophes entre le Moungo et le Sud-ouest Cameroun, plus précisément vers Njombe-Pendja, maniait avec aisance une langue méconnue du grand public, dont lui seul avait les secrets de l’origine.

Prince héritier de Bafoun, Wes Madiko a très agréablement surpris les sommets de la scène mondiale avec des chansons dont lui avait prédit le succès des années auparavant son regretté frère voyant Jacques avant son départ pour l’au-delà. La légende Wes invitait le monde entier dans son royaume à travers ses œuvres de l’esprit afin de célébrer la vie qu’il aimait tant et invoqué les ancêtres à prendre soin des vivants.

Wes a finalement poussé son dernier chant le 25 juin 2021 des suites de maladie à Alençon à l'âge de 57 ans (né le 15 janvier 1964) dans un hôpital à Paris, après une opération chirurgicale (infection nosocomiale). Roi de la World Music, il était notamment un grand passionné de football. Il a souvent invité le football à sa discographie. On y retrouvait d’ailleurs trois chansons liées au football pour célébrer le Cameroun et l’Afrique : La première, rendait hommage aux Lions Indomptables du football en 1994 ; la deuxième, choisie pour la CAN 2002 au Mali et la troisième en 2012 pour la co-organisation de la Coupe d'Afrique des Nations Gabon – Guinée Equatoriale, produite par l’agence événementielle ARUSA MUSIC AND ENTERTAINEMENT, chanson et vidéogramme, en featuring avec la chanteuse Zahra Universe.

L'un des Kings de la World music, d'origine camerounaise, est décédé dans la nuit du 25 juin 2021, Le chanteur à la voix de velours et aux mélodies singulières était connu pour son tube mondial sorti en 1997 (disque de diamant en France) et sa chanson : In Youpendi, dans la bande originale du film: Roi Lion! De records en records, le grand Wes Madiko était autant célèbre pour la profondeur et l’extraordinaire de ses chansons que pour son assourdissante discrétion. Pour lui arracher un mot ou une interview, c’est tout un parcours du combattant. Mais il n’en pas moins que sa sympathie débordante, son naturel presque banal et la fraîcheur de son âme vous extirpait un sourire aussi enfoui était-il. Totalement en phase avec le monde et la terre de ses ancêtres, il la célébrer et l’adorait sans détour. C’était tout un enseignement d l’écouter musicalement, comme de vive voix. Une bibliothèque s’en va, un monument au service de l’histoire qui tire sa révérence le demi-siècle à peine sonné !

Rest in peace LEGEND WES !